Eventuels contacts indignés, en 2011, entre Aix et Marseille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eventuels contacts indignés, en 2011, entre Aix et Marseille

Message  Marc le Mer 26 Oct - 16:25

Nous, nous avons fait une journée très réussie le 15 octobre 2011, 280 personnes (on s'est comptés)

Ensuite le 22 octobre 2011, nous avons mis en marches les Commissions

a) Droits-Economie et Finances

b) Communication

c) Action

d) Artistique

e) Ethique et Dynamisation des Assemblées





Marc

Messages : 6

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Marseille, le 15 octobre 2011

Message  Marc le Lun 31 Oct - 12:27

LE RENDEZ-VOUS PHOCEEN DES INDIGNES

Jamais le mouvement des Indignés marseillais n'avait rassemblé autant de personne que le samedi 15 octobre 2011, sur la pelouse de la place du Général de Gaulle.
Le même jour l'indignation était au rendez-vous dans 30 villes de France et plus de 700 à travers la planète. L'adage petit va devenir grand connaît ses premiers frémissements. C'est tout le souhait des animateurs et participants de cette chaine humaine.

Comme Eddie, étudiant en géographie. "On est pas en démocratie, c'est pas le fait de choisir un président une fois tous les cinq ans qui nous y conduit. on n'a aucun contrôle sur lui. Il y a plein d'Injustices, le monde va mal parcequ'une minorité gouverne. les assemblées populaires doivent prendre le pouvoir."

Les Indignés de Marseille se retrouvent les samedi d'Octobre 2011, pour échanger leur idées, leurs propositions afin de changer le cours des choses. chaque voix compte, les décisions sont prises en commun, c'est l'essence même de ces assemblées et du mouvement. A l'image des Indignés espagnols, ceux de Marseille ont créé des commissions pour cogiter sur la politique, l'économie, l'éthique.

Etudiante en médecine, Justine y vient pour la première fois. "J'ai envie de changer le monde, l'indignation, c'est le premier pas.Il faudrait un débouché politique, aller dans les quartiers populaires, pour amener les jeunes à agir avec nous."

Italienne vivant à Marseille, Zoé raconte la jonction en Italie entre la jeunesse et le travailleurs précaires qui occupent les banques ou les espaces publics.

Michèle, qui a connu Mai 68 pense que les réseaux sociaux apportent un immense espoir.

Venu d'Espagne, installé à Marseille,Paco ne croyait pas que les Espagnols se réveilleraient un jour :

"C'était inattendu, vu que les citoyens étaient passifs devant les turpitudes des hommes politiques. il ne faut surtout pas déléguer à des gens qui sont incapables de géréer le pays. Contrairement à ce qu'on nous fait croire, on a la capacité de réagir, de s'organiser et de faire quelque chose.
----
Nous avons relevé 185 inscriptions, et nous nous sommes comptés en assemblée Populaire, nous étions 280 !



Marc

Messages : 6

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum